Don Divo Barsotti

Arquivo do blog

terça-feira, 3 de abril de 2012

DOM PROSPER GUÉRANGER , LA PASSION ET LA SEMAINE SAINTE.

LA PASSION ET LA SEMAINE SAINTE.

LE MARDI SAINT.



Cette journée voit encore Jésus se diriger dès le matin vers Jérusalem. Il veut se rendre au Temple, et y confirmer ses derniers enseignements. Mais il est aisé de voir que le dénouement de sa mission est au moment d'éclater. Lui-même, aujourd'hui, a dit à ses disciples : « Vous savez que c'est dans deux jours que l'on fera la Pâque, et que le Fils de l'homme sera livré pour être crucifié (1). »

Sur la route de Béthanie à Jérusalem, les disciples qui marchent en la compagnie de leur maître sont frappés d'étonnement à la vue du figuier que Jésus avait maudit le jour précédent. Il était desséché, comme un bois mort,des racines au sommet. Pierre alors s'adressant à Jésus : « Maître, lui dit-il, voici le figuier que vous avez maudit ; voyez comme il s'est desséché. » Jésus, profitant de l'occasion pour nous apprendre à tous que la nature physique est subordonnée à l'élément spirituel, quand celui-ci se tient uni à Dieu par la foi, leur dit : « Ayez foi en Dieu. Je vous le dis : celui qui dira à cette montagne : Ote-toi, et va te jeter dans la mer ; s'il n'hésite pas dans son cœur, mais s'il croit fermement à l'accomplissement de ce qu'il vient de dire, celui-là verra l'effet de sa parole. Quand vous


1. Matth. XXVI, 2.


284


demandez, une chose dans la prière, croyez que vous l'obtiendrez, et il en sera ainsi (1). »

Continuant la route, bientôt on entre dans la ville, et à peine Jésus est-il arrivé dans le Temple, que les princes des prêtres, les scribes et les anciens l'accostent et lui disent : « Par quelle autorité faites-vous ce que vous faites ? qui vous a donné ce pouvoir (2). » On peut voir dans le saint Evangile la réponse de Jésus, ainsi que les divers enseignements qu'il donna en cette rencontre. Nous ne faisons qu'indiquer d'une manière générale remploi des dernières heures de la vie mortelle du Rédempteur ; la méditation du livre sacré suppléera à ce que nous ne disons pas.

Comme les jours précédents, Jésus sort de la ville vers le soir, et franchissant la montagne des Oliviers, il se retire à Béthanie, auprès de sa mère et de ses amis fidèles.

L'Eglise lit aujourd'hui, à la Messe, le récit de la Passion selon saint Marc. Dans l'ordre des temps, l'Evangile de saint Marc fut écrit après celui de saint Matthieu : c'est la raison pour laquelle cette Passion vient au second rang. Elle est plus courte que celle de saint Matthieu, dont elle semble le plus souvent l'abrégé ; mais on y trouve certains détails qui sont propres à cet Evangéliste, et attestent les remarques d'un témoin oculaire. On sait que saint Marc était disciple de saint Pierre, et que ce fut sous les yeux du Prince des Apôtres qu'il écrivit son Evangile.

A Rome, la Station est aujourd'hui dans l'Eglise de Sainte-Prisque, qui fut la maison où habitèrent les deux époux Aquila et Prisca, auxquels


1. MARC, XI, 20-24.

2. Ibid. 27, 28.


283


saint Paul envoie ses salutations dans son Epître aux Romains. Plus tard, au 111e siècle, le Pape saint Eutychien y transporta, à cause de la similitude du nom, le corps de sainte Prisque, vierge romaine et martyre.


A LA MESSE.



Dans trois jours la Croix s'élèvera sur la montagne sainte, portant sur ses bras l'auteur de notre salut Aujourd'hui l'Eglise, dans l'Introït, nous avertit par avance de saluer ce trophée de notre victoire, et de nous glorifier en lui.