http://4.bp.blogspot.com/_14vrv7ni7HM/TLYyK0PS85I/AAAAAAAABU8/h4xBT0R8kQU/s1600/20101013225550_D0064009.jpg

 

CONSERVAR O DEPÓSITO DA FÉ

 [ EN  - ES  - FR  - IT  - LA  - PT ]

CARTA ENCÍCLICA
PASCENDI DOMINICI GREGIS
DO SUMO PONTÍFICE
PIO XAOS PATRIARCAS, PRIMAZES,
ARCEBISPOS, BISPOS
E OUTROS ORDINÁRIOS EM PAZ
E COMUNHÃO COM A SÉ APOSTÓLICA
SOBRE
AS DOUTRINAS MODERNISTAS

Veneráveis Irmãos,
saúde e bênção apostólica
INTRODUÇÃO
A missão, que nos foi divinamente confiada, de apascentar o rebanho do Senhor, entre os principais deveres impostos por Cristo, conta o de guardar com todo o desvelo o depósito da fé transmitida aos Santos, repudiando as profanas novidades de palavras e as oposições de uma ciência enganadora. E, na verdade, esta providência do Supremo Pastor foi em todo o tempo necessária à Igreja Católica; porquanto, devido ao inimigo do gênero humano nunca faltaram homens de perverso dizer (At 20,30), vaníloquos e sedutores (Tit 1,10), que caídos eles em erro arrastam os mais ao erro (2 Tim 3,13). Contudo, há mister confessar que nestes últimos tempos cresceu sobremaneira o número dos inimigos da Cruz de Cristo, os quais, com artifícios de todo ardilosos, se esforçam por baldar a virtude vivificante da Igreja e solapar pelos alicerces, se dado lhes fosse, o mesmo reino de Jesus Cristo. Por isto já não Nos é lícito calar para não parecer faltarmos ao Nosso santíssimo dever, e para que se Nos não acuse de descuido de nossa obrigação, a benignidade de que, na esperança de melhores disposições, até agora usamos.
E o que exige que sem demora falemos, é antes de tudo que os fautores do êrro já não devem ser procurados entre inimigos declarados; mas, o que é muito para sentir e recear, se ocultam no próprio seio da Igreja, tornando-se destarte tanto mais nocivos quanto menos percebidos.  LER...
 [ EN  - ES  - FR  - IT  - LA  - PT ]

CARTA ENCÍCLICA
PASCENDI DOMINICI GREGIS
DO SUMO PONTÍFICE
PIO XAOS PATRIARCAS, PRIMAZES,
ARCEBISPOS, BISPOS
E OUTROS ORDINÁRIOS EM PAZ
E COMUNHÃO COM A SÉ APOSTÓLICA
SOBRE
AS DOUTRINAS MODERNISTAS

Veneráveis Irmãos,
saúde e bênção apostólica
INTRODUÇÃO
A missão, que nos foi divinamente confiada, de apascentar o rebanho do Senhor, entre os principais deveres impostos por Cristo, conta o de guardar com todo o desvelo o depósito da fé transmitida aos Santos, repudiando as profanas novidades de palavras e as oposições de uma ciência enganadora. E, na verdade, esta providência do Supremo Pastor foi em todo o tempo necessária à Igreja Católica; porquanto, devido ao inimigo do gênero humano nunca faltaram homens de perverso dizer (At 20,30), vaníloquos e sedutores (Tit 1,10), que caídos eles em erro arrastam os mais ao erro (2 Tim 3,13). Contudo, há mister confessar que nestes últimos tempos cresceu sobremaneira o número dos inimigos da Cruz de Cristo, os quais, com artifícios de todo ardilosos, se esforçam por baldar a virtude vivificante da Igreja e solapar pelos alicerces, se dado lhes fosse, o mesmo reino de Jesus Cristo. Por isto já não Nos é lícito calar para não parecer faltarmos ao Nosso santíssimo dever, e para que se Nos não acuse de descuido de nossa obrigação, a benignidade de que, na esperança de melhores disposições, até agora usamos.
E o que exige que sem demora falemos, é antes de tudo que os fautores do êrro já não devem ser procurados entre inimigos declarados; mas, o que é muito para sentir e recear, se ocultam no próprio seio da Igreja, tornando-se destarte tanto mais nocivos quanto menos percebidos.  LER...

Arquivo do blog

segunda-feira, 7 de agosto de 2017

Comment devenir oblat bénédictin. Guide du postulant à l'oblature bénédictine .

     Portail des oblats et oblates bénédictins

On devient oblat suite à une cérémonie qui s'appelle l'oblation, à ne pas confondre avec le terme oblature.

L'oblature est une structure de gestion des oblats et oblates d'un monastère ou d'une abbaye.

L'oblation est un acte de la volonté, un choix délibéré, une réponse à un appel spécifique de Dieu.

Il faut donc commencer par prier, puis se renseigner sur l'abbaye ou le monastère dont on voudrait dépendre. Ce choix est en général guidé par une localisation géographique (distance du domicile), ou par un esprit (traditionnel, classique, moderne) ou souvent par les deux.


Le livret édité par le Secrétariat des Oblatures Bénédictines dit ce qui suit :
(cf. http://www.sob.cef.fr/Livret%20oblature%20Word%20200727mai.pdf )

COMMENT DEVENIR OBLAT BÉNÉDICTIN ?

Sans doute lorsque, au contact d'une communauté monastique bénédictine, on entend un appel pressant à s'offrir à Dieu, à faire de sa vie de chrétien vivant dans le monde « une vivante offrande à la louange de sa gloire », les circonstances dans lesquelles cet appel retentit sont toujours singulières : « Qu'il s'agisse d'un coup de foudre ou d'une lente maturation, ce sera toujours un long chemin de conversion pour le baptisé touché par la grâce et le don de Dieu » (Père Bernard Ducruet osb).

Le premier temps est un temps d'approche du monastère ou de l'abbaye, très variable dans sa durée et ses modalités. Il s'agit de fréquenter « cette » communauté monastique en qualité d'hôte, et d'y trouver un lieu-source qui éveille un désir de grandir en sainteté dans la vie concrète et quotidienne selon la règle de saint Benoît.

Une première connaissance de l'oblature se fait par la rencontre d'un moine ou d'une moniale, dans le cadre d'entretiens ou d'accompagnement spirituel ; des livres peuvent y aider. Si l'appel à l'oblature est vérifié de part et d'autre, s'ouvre alors le temps de la formation. Il peut être marqué par un rite d’entrée en oblature pendant lequel la personne formule sa demande.

La période de formation - dont la durée est variable, notamment selon les possibilités de fréquentation du monastère - est un temps d'initiation à la règle de saint Benoît comme chemin d'Évangile et un temps de discernement : il s'agit de vérifier la capacité du futur oblat à percevoir les valeurs évangéliques de la règle et à les incarner dans une vie séculière de « fidèle du Christ » dans sa famille, son travail, ses engagements. La formation se fait le plus souvent individuellement, mais aussi dans le cadre du groupe des oblats du monastère où les nouveaux venus font l'expérience d'appartenir à la famille monastique.

Le cheminement s'achève par la liturgie de l'oblation. Elle se fait de préférence au cours de l'Eucharistie qui rassemble toute la communauté et les hôtes, pour souligner l'union du postulant ou de la postulante à l'offrande du Christ et de l'Église. L'oblat lit publiquement sa charte d'oblation qui l'engage à servir le Christ dans un effort persévérant de conversion évangélique, à l'école de la règle de saint Benoît et en communion avec les frères ou les soeurs de son monastère. La prière traditionnelle du « Suscipe » associe désormais moines ou moniales et laïcs oblats - gens du cloître et gens des rues - dans le même désir de « Ne rien préférer à l'amour du Christ. »

Voir aussi le Guide du postulant a l'oblature benedictine ici :
http://oblatsbenedictins.forumgratuit.org/t116-guide-du-postulant-a-l-oblature-benedictine-version-draft

Guide du postulant à l'oblature bénédictine (version draft)     

(Version provisoire)

Devenir oblat, bénédictin ou autre, c'est répondre à une vocation.
Une vocation est un appel de Dieu.
Un appel de Dieu se reçoit rarement comme un appel téléphonique, un mail ou une lettre recommandée. Dieu aime trop notre liberté pour forcer notre réponse. Il procède habituellement par "motions" (bien que, pour Saint Paul sur le chemin de Damas, ce se soit passé différemment...)
Une motion est un ressenti dans son âme. Une impression, un intérêt soudain pour quelque chose de nouveau, un appel.
Dans le cas de l'oblature bénédictine, il est fréquent que cet appel soit reçu lors d'une visite à une abbaye ou à un monastère.

Le premier réflexe doit être bien évidemment la prière : "Seigneur, que se passe-t'il ? Veux-Tu me dire quelque chose ? Veux-Tu me demander quelque chose ?"
Comme le Seigneur Jésus est infiniment logique, Il ne manquera pas de répondre.
Ses réponses, tout comme Lui, sont infiniment variées. Ce peut être une prière trouvée dans un livre de chevet qui concerne justement la préoccupation du moment, ou le propos de quelqu'un que l'on croise, ou une idée qui s'impose à son esprit : "Tiens, si je faisais ceci ou cela ? Si j'assistais a telle cérémonie ? Si j'allais à tel endroit ?" Etc.

L'oblature bénédictine a une spécificité. Un laïc ne devient pas oblat bénédictin de l'Ordre, mais d'une abbaye ou d'un monastère. L'oblature bénédictine est intégration à une communauté librement choisie. Elle est l'aboutissement d'un intérêt pour un établissement, puis pour une communauté de frères (ou de sœurs). Quelqu'un a dit : "Ce n'est pas vous qui choisissez un monastère, c'est le monastère qui vous choisit". Et Dom Guéranger, dans son guide des oblats, dit : "Il doit y avoir au départ une attirance sensible pour un endroit précis".

La deuxième étape est la retraite. Chez les Bénédictins, une retraite dure une semaine. Prenez vos dispositions à l'avance. Demandez à rencontrer le Maître des oblats et faites-lui part de votre chemin. Il a une grâce d'état pour vous répondre, pour vous conseiller, pour vous guider sur ce chemin.

En général, une retraite d'une semaine est suffisante pour savoir si l'oblature est ce que Dieu vous propose ou non. L'intérêt de la semaine passée au monastère en question est que vous aurez aussi l'occasion de rencontrer quelques moines ou moniales, voire de sympathiser avec un ou deux, même s'il n'est pas prévu de leur parler. Et à la fin de la retraite, au moment de partir, si vous vous dites : "J'étais bien ici, je reviendrais volontiers" alors il est possible que vous ayez la vocation à l'oblature auprès de ce monastère.

L'étape suivante est de communiquer votre souhait d'entreprendre le chemin vers l'oblature au Maître des oblats que vous avez déjà rencontré. Il vous conseillera alors d'acquérir un ou deux ouvrages de base : la Règle de saint Benoit et probablement le guide des oblats de Dom Prosper Guéranger. Ensuite, si vous manifestez fermement votre souhait d'entreprendre le chemin, il vous déclarera "regardant" c'est-a-dire ouvert à l'appel éventuel de Dieu et désireux d'en savoir plus sur l'oblature bénédictine.

A ce moment, vous rentrez chez vous et vous commencez à lire les ouvrages précédemment cités. Vous pouvez également consulter avantageusement sur Internet le Portail des oblats et oblates bénédictins et le site Web sur la liturgie des Heures. Si votre lecture vous plaît, vous aurez envie d'acheter aussi le livre "Liturgie monastique des Heures" (en français) utilisé dans le monastère où vous étiez. L'éditeur de tous les ouvrages bénédictins le plus connu et le mieux achalandé est l'abbaye Saint Maurice de Clervaux, au Luxembourg (à ne pas confondre avec l'abbaye de Clairvaux en France). Sachez déjà que, si vous commencez à réciter régulièrement la liturgie des Heures, vous avez probablement la vocation à l'oblature.

Si vous persévérez un an, revenez faire une retraite au monastère, puis pendant votre séjour, reprenez rendez-vous avec le Maître des oblats et faites-lui part de votre chemin. Ouvrez-lui votre cœur, souvenez-vous qu'il a une grâce spéciale pour vous comprendre et vous guider. S'il détecte - avec l'aide de l'Esprit-Saint - votre sérieux dans le désir de poursuivre le chemin, il est probable qu'il vous proposera soit de poursuivre comme regardant, soit de devenir postulant. La différence importante entre les deux états est que celui de regardant est symbolique, alors que celui de postulant est déjà un lien juridique entre vous et la Communauté, même s'il est temporaire et sans engagement de quiconque envers quiconque. De plus, le postulant devient en quelque sorte frère potentiel de la Communauté et, a ce titre, est inclut dans la prière qui termine toutes les célébrations bénédictines : "Reste avec nous Seigneur, et avec nos Frères absents". Les Frères absents, ce sont les moines absents du monastère ce jour-là, les oblats et les postulants.

La période de postulant dure en moyenne de un à trois ans, qui servent à exercer la détermination du candidat à l'oblature. Si, au bout de un ou trois ans (et de x retraites supplémentaires) le candidat est toujours déterminé, alors il peut demander à faire l'oblation auprès de ce monastère.

Voici le contenu de la cérémonie de l'oblation chez les Bénédictins :

- Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
R/ Amen.
(Psaume 66)
(Doxologie)
Le célébrant :
Q/ Que demandez-vous ?
Le postulant :
R/ La miséricorde de Dieu et votre confraternité en qualité d'oblat de notre très saint Père Benoit.
Le célébrant :
- Mon fils, vous connaissez suffisamment, non seulement pour l'avoir lue, mais encore pour l'avoir essayée et pratiquée pendant tout le cours d'une année, la loi sous laquelle vous voulez militer. Vous n'ignorez donc pas les conditions de l'engagement à contracter pour entrer dans notre confraternité. Que si vous êtes résolu à observer les salutaires préceptes de notre saint Père Benoit, approchez, si non, vous êtes libre de vous retirer.
(Le postulant s'approche)
Q/ Voulez-vous renoncer aux vanités et aux attraits du monde ?
R/ Je le veux.
Q/ Voulez-vous entreprendre la conversion de vos mœurs suivant l'esprit de la Règle de notre Père saint Benoit et observer les statuts des oblats ?
R/ Je le veux.
Q/ Voulez-vous persévérer dans votre sainte résolution jusqu’à la mort ?
R/ Je le veux avec l'aide de la grâce de Dieu.
Le célébrant :
- Rendons grâce a Dieu.
- Que Dieu vous vienne en aide. Puisque vous mettez votre confiance dans Son secours, il vous est permis de faire votre oblation.
(Lecture de la formule d'oblation)
../..
(Le document est daté et signé par le nouvel oblat, puis il le remet au célébrant qui le dépose sur l'autel)
(Après quoi, l'oblat, à genoux, les mains croisées sur la poitrine, dit Smile
- Reçois-moi, Seigneur, selon Ta promesse, et je vivrai; et ne permets pas que je sois confondu dans mon espérance.
(Ensemble)
- Seigneur, prends pitié, O Christ, prends pitié, Seigneur, prends pitié.
- Notre Père...
Le célébrant :
- Prions le Seigneur.
- O Dieu, qui as daigné départir à notre bienheureux Père saint Benoit l'esprit de tous les justes, accorde à ton serviteur que, rempli du même esprit, il accomplisse fidèlement les promesses que, par Ta grâce, il vient de faire. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.
R/Amen.
- Prions le Seigneur.
- O Dieu qui as voulu que la bienheureuse Marie toujours vierge, demeure du Saint-Esprit, soit présentée au temple, accorde-nous, nous T'en prions, de mériter par son intercession d'être un jour présentés dans le temple de Ta gloire, par le Christ Notre Seigneur.
R/Amen.
- En vertu de ma charge, par les mérites du saint patriarche Benoit, de sa sœur la vierge sainte Scolastique et de tous les saints et saintes de notre Ordre, nous vous recevons dans notre Société et Fraternité, vous donnant part à toutes les bonnes œuvres qui se font avec le secours du Saint-Esprit dans ce monastère.
- Que Dieu vous reçoive au nombre de Ses élus, qu'Il vous accorde la persévérance finale, qu'Il vous protège contre les embuches de l'ennemi et qu'Il vous conduise au royaume éternel, Lui qui règne dans les siècles des siècles.
R/Amen.
- Que la paix et la bénédiction du Dieu tout puissant, Père, Fils et Saint-Esprit, descendent sur vous et demeurent à jamais.
R/Amen.

A Ganagobie, le 22 septembre 2012.
http://oblatsbenedictins.forumgratuit.org/t116-guide-du-postulant-a-l-oblature-benedictine-version-draft