http://4.bp.blogspot.com/_14vrv7ni7HM/TLYyK0PS85I/AAAAAAAABU8/h4xBT0R8kQU/s1600/20101013225550_D0064009.jpg
ABADIA DE NOSSA SENHORA DE FONTGOMBAULT  CELEBRA TODA A LITURGIA  NA REFORMA DO MISSAL FEITA POR SÃO JOÃO XXIII
EM 1962 E LIBERALIZADA POR SUA SANTIDADE BENTO XVI EM 7/7/2007 COM O MOTU PRÓPRIO "SUMMORUM PONTIFICUM".
ACTUALMENTE A COMUNIDADE CONTA COM CERCA DE 60 MONJES E FUNDOU MAIS OUTRAS 5 ABADIAS DE QUE ELA É A CASA-MÃE,
TODAS REZAM O BREVIÁRIO MONÁSTICO EM LATIM E A A SANTA MISSA É SEMPRE CELEBRADA NA FORMA EXTRAORDINÁRIA EM
FORMA SOLENE E CANTADA EM GREGORIANO.


  

Arquivo do blog

sábado, 20 de julho de 2013

De la Sainte Eucharistie

De la Sainte Eucharistie

publié dans paroisse saint michel le 20 juillet 2013



10ème Dimanche après la Pentecôte
De la Sainte Eucharistie
Lors de ma « petite » retraite chez les religieuses « Victimes du Sacré Cœur de Jésus » à Marseille, j’en ai profité pour relire les lettres que Jean Paul II avait adressées aux prêtres de l’Eglise catholique à l’occasion du Jeudi Saint. C’est en ce jour que NSJC a institué le Sacrement de la sainte Eucharistie, entouré de ses apôtres au Cénacle, lorsqu’Il dit : « Ceci est mon Corps. Ceci est mon Sang ». Et c’est aussi en ce même jour qu’il institua le sacerdoce ministériel lorsqu’il dit à ses disciples: « Faites ceci en mémoire de moi », ordonnant ainsi prêtres ses disciples essentiellement pour l’Eucharistie.
Pendant tout son long pontificat, Jean Paul II adressa chaque Jeudi Saint une lettre aux prêtres que nous attendions avec joie. Dans chacune de ses lettres, le pape y exprimait son affection pour les prêtres de l’Eglise et les encourageait à la sainteté de leur état. Il n’est pas inintéressant de les relire. C’est ce que j’ai fait la semaine dernière, vous dis-je. Plusieurs ont attirées mon attention. Je me propose d’y revenir dans les mois qui viennent. Mais je voudrais porter à votre connaissance quelques unes des réflexions du pape exprimées dans sa lettre de 1980 sur la Sainte Eucharistie et la vertu théologale de la Charité ainsi que sur le sens du Sacré. Deux réflexions qui pourraient aussi vous intéresser comme elles m’ont intéressé et fait vibrer.
De même que le prêtre doit se sanctifier pour la sanctification de son troupeau, de même il doit se cultiver pour enrichir ses ouailles …
Cette lettre du pape Jean-Paul II s’appelle « Dominicae Cenae », « de la Cène du Seigneur ». Elle est très longue. Mais je ne retiendrai que ce qu’il dit sur d’une part « l’Eucharistie et la Charité » et sur « le caractère sacré de l’Eucharistie » d’autre part. Je laisserai le reste éventuellement pour une présentation future aux séminaristes.
Et tout d’abord le culte eucharistique et la charité.
Le pape a cette phrase qui dit tout sur ce sujet : « le culte eucharistique constitue l’âme de toute la vie chrétienne. Si, en effet, la vie chrétienne s’exprime dans l’accomplissement du plus grand commandement, c’est-à-dire dans l’amour de Dieu et du prochain, cet amour trouve sa source précisément dans le saint sacrement, qui est appelé communément sacrement de l’amour ».
 
L’Eucharistie en effet signifie cette charité, elle est cette charité. Saint Jean prend bien soin de noter dans son Evangile que l’Eucharistie fut instituée par NSJC en son triduum pascal. Or précisément il ouvre ce triduum par cette phrase formidable : « Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde à son Père, après avoir aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’à la fin », les aima totalement, jusqu’au bout. Par cette phrase, saint Jean nous laisse comprendre que tous les faits et gestes accomplis par NSJC dans ce triduum, ont pour raison la charité, la charité du Seigneur. Tous. Le lavement des pieds des disciples par NSJC, ce service est un acte de charité, l’institution du sacerdoce, Gethsémani, sa passion« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l’on aime ». Tout cela trouve sa raison dans la charité du Seigneur, manifestent la charité du Seigneur. Il en est de même de l’Eucharistie. Elle est l’œuvre de sa Charité. Comme le dit le Pape : « L’Eucharistie signifie cette charité, et donc elle la rappelle, elle la rend présente et en même temps elle la réalise ». Dès lors dès qu’on y participe « s’ouvre dans notre âme » cet amour insondable de notre Dieu. Mais Oui L’Eucharistie est le signe indélébile du sacrifice salvifique du Christ ; elle en est le « sacrement ». Il précède de quelques heures seulement ce sacrifice propitiatoire du Seigneur offert sur la Croix, ici, avec effusion de sang, là sous mode sacramentel, sans effusion de Sang. Mais c’est la même Victime. C’est le même Prêtre qui s’offre à Dieu en rémission de nos péchés. C’est donc le même Sacrifice. Alors, comme le dit le Pape, en méditant cette Eucharistie, « naît en nous une vivante réponse d’amour. Non seulement nous connaissons l’amour, mais nous commençons nous-mêmes à aimer. Nous entrons, pour ainsi dire, dans la voie de l’amour, et nous réalisons des progrès sur cette voie. L’amour qui naît en nous de l’Eucharistie se développe, s’approfondit et se renforce en nous grâce à elle ».
Ainsi il est vrai de dire que « le culte eucharistique » est une expression de cet amour divin, et cet amour est la caractéristique authentique et la plus profonde de la vocation chrétienne. « Ce culte jaillit de l’amour et sert à l’amour, auquel nous sommes tous appelés en Jésus-Christ ». Dès lors la Charité qui doit nous animer – c’est le commandement divin – « est un fruit vivant de ce culte eucharistique ».
Que de saints, MBCF, ont vibré à cet amour divin, exprimé dans la Sainte Eucharistie. Souvenez-vous du saint Curé d’Ars, de sainte Marguerite Marie à Paray le Monial. C’est alors qu’elle adorait la sainte Eucharistie qu’elle eut ces révélations formidables de la Charité du Dieu d’amour. « Voici ce cœur qui a tant aimé les hommes et qui ne reçoit en retour qu’ingratitudes ». Que ce ne soit pas ici dans cette église le cas. Pensons au Padre Pio.
On comprend alors que le pape puisse poursuivre sa réflexion sur l’amour du prochain puisqu’il ne fait qu’un avec l’amour de Dieu. Il dit: « Le sens authentique de l’Eucharistie devient, de soi, une école d’amour effectif envers le prochain ». L’amour du prochain, c’est le deuxième commandement ! Il est identique au premier : aimer Dieu ! Tel est l’ordre véritable et intégral que le Seigneur nous a enseigné : « A ceci, tous vous reconnaîtront pour mes disciples, à cet amour que vous aurez les uns pour les autres ». L’Eucharistie nous éduque plus profondément à cet amour puisqu’elle nous donne plus que tout autre chose le sens du prochain. Le Christ ne fait pas acception de personne, Lui qui s’est offert sur le bois de la Croix pour tous et s’offre lui-même à chacun, sous les espèces du pain et du vin. « Si notre culte eucharistique, nous dit le pape, est authentique, il doit faire croître en nous le sens de la dignité du prochain. Dès lors le sens de cette dignité devient le motif le plus profond de notre rapport avec le prochain. Vraiment Le sens du mystère eucharistique nous pousse à aimer le prochain, à aimer tout homme.
Eucharistie et Sacralité
Venons en maintenant à ma deuxième idée : Eucharistie et Sacralité.
L’Eucharistie instituée par NSJC au Cénacle, est une action « sainte et sacrée » parce qu’en elle est continuellement présent le Christ, le « Saint de Dieu ». Il agit aussi continuellement « Lui qui est le Grand Prêtre de la Nouvelle Alliance ». C’est Lui, représenté par le célébrant, qui fait son entrée dans le « Sanctuaire » divin. C’est lui qui est « l’offrant et l’offert », le « consécrateur et le consacré » ; le « consécrateur et consacré » tout ensemble. Mais cette consécration, par ce consacré, c’est l’action sainte par excellence. Elle est « constitutive des saintes Espèces ». Comme le dit très puissamment le pape : « Le « Sacrum » de la messe n’est donc pas une « sacralisation », c’est-à-dire un ajout de l’homme à l’action du Christ au Cénacle, puisque la Cène du Jeudi saint a été un rite sacré, une liturgie première et constitutive par laquelle le Christ, en s’engageant à donner sa vie pour nous, a célébré sacramentellement, Lui-même, le mystère de sa passion et de sa résurrection, cœur de toute messe. Dérivant de cette liturgie, nos messes revêtent de soi une forme liturgique complète qui, bien que diversifiée selon les familles rituelles, demeure substantiellement identique. Le » Sacrum » de la messe est une sacralité instituée par Lui. Les paroles et l’action de chaque prêtre, auxquelles correspond la participation consciente et active de toute l’assemblée eucharistique, font écho à celles du Jeudi saint ».
Le prêtre, à la messe, agit « in persona Christi » c’est-à-dire dans l’identification spécifique, sacramentelle, au « grand prêtre de l’Alliance éternelle » qui est l’auteur et le sujet principal de son propre sacrifice. Le Christ ne peut vraiment être remplacé par personne. Lui seul – le Christ seul – pouvait et peut toujours être véritable et effective « propitiation pour nos péchés… et aussi pour ceux du monde entier » Seul son sacrifice – et non celui d’un autre – pouvait et peut avoir « vertu propitiatoire ». E c’est pourquoi cette action est sainte. La sainteté est inhérente à cette action.
Cette réalité jette une certaine lumière sur le caractère et sur la signification du prêtre célébrant qui, en accomplissant le Saint Sacrifice et en agissant « in persona Christi » est introduit et inséré, de manière sacramentelle (et en même temps ineffable), au cœur même de ce « Sacrum » dans lequel, à son tour, il associe spirituellement tous ceux qui participent à l’assemblée eucharistique.
L’Eucharistie est « sainte », « sacrum » parce qu’elle est essentiellement sacrifice de la Rédemption, sacrifice de la Nouvelle alliance, comme nous le croyons et le professons clairement. Le « sacrifice » d’aujourd’hui est comme celui qu’offrit un jour l’unique Verbe Incarné, il est offert aujourd’hui comme alors par Lui car il est le sacrifice identique et unique.
C’est pourquoi ce sacrifie est saint parce que le prêtre qui l’offre, le Christ, est saint.
Mais il sanctifie aussi – il est aussi sous ce rapport « saint » – car il restitue dans le Christ et grâce au Christ, le Nouvelle Adam, tout le genre humain à Dieu et Dieu à l’homme. Il est vraiment « propitiatoire ». Lui seul, le Verbe fait chair, en s’offrant, comme victime de propitiation dans cet acte de don suprême et d’immolation– qui se perpétue sous les espèces consacrées- pouvait, « effacer la cédule de notre dette » et restituer l’homme à Dieu et Dieu à l’homme. C’est l’œuvre sainte par excellence.

Livros católicos

Ebook cattolici

Bibbia, Vangeli, Catechismo della Chiesa Cattolica, Storia della Chiesa

Dizionari

Preghiera

Classici Cristiani

  • L'imitazione di Cristo di Tommaso da KempisEPUB MOBI HTML
  • L'imitazione di Maria di Edoardo CiccodicolaEPUB MOBI HTML
  • Trattato della vera devozione a Maria di San Luigi Maria Grignion de MontfortEPUB MOBI HTML
  • Il segreto ammirabile del Santo Rosario di San Luigi Maria Grignion de MontfortEPUB MOBI HTML
  • Il grande segreto per diventare santi di San Luigi Maria Grignion de MontfortEPUB MOBI HTML
  • Le Glorie di Maria di Sant'Alfonso Maria de LiguoriEPUB MOBI HTML
  • Del Gran mezzo della preghiera di Sant'Alfonso Maria de LiguoriEPUB MOBI HTML
  • La necessità della preghiera di Sant'Alfonso Maria de LiguoriEPUB MOBI HTML
  • I racconti di un pellegrino russoEPUB MOBI HTML
  • Filotea di San Giovanni di SalesEPUB MOBI HTML
  • I fioretti di San FrancescoEPUB MOBI HTML
  • Storia di un anima di Santa Teresa di LisieuxEPUB MOBI HTML
  • Esercizi Spirituali di Sant'IgnazioEPUB MOBI HTML
  • Trattato della vita spirituale di San Vincenzo FerreriEPUB MOBI HTML
  • Il castello interiore di Santa Teresa d'AvilaEPUB MOBI HTML
  • La nuvoletta del Carmelo di San Giovanni BoscoEPUB MOBI HTML
  • Maria Ausiliatrice col racconto di alcune grazie di San Giovanni BoscoEPUB MOBI HTML
  • Maraviglie della Madre di Dio di San Giovanni BoscoEPUB MOBI HTML
  • Specchio (o salutazione) della Beata Vergine Maria di Corrado da SassoniaEPUB MOBI HTML
  • E' Gesù che passa di San Josemaría Escrivá de BalaguerEPUB MOBI HTML
  • Opera Omnia - San Francesco d'AssisiEPUB MOBI HTML
  • Opera Omnia - Santa Chiara d'AssisiEPUB MOBI HTML
  • Meditazioni della Beata Madre Teresa di CalcuttaEPUB MOBI HTML
  • Madre Mia quanto sei bellaEPUB MOBI HTML
  • Con Maria la vita è bellaEPUB MOBI HTML
  • Con Maria verso GesùEPUB MOBI HTML
  • Il mio ideale Gesù figlio di Maria di p. Emilio NeubertEPUB MOBI HTML
  • L'anticristo di Vladimir Sergeevic SolovievEPUB MOBI HTML
  • Salita del Monte Carmelo di San Giovanni della CroceEPUB MOBI HTML
  • Maria e la sua armataEPUB MOBI HTML

Biografie di santi, Visioni, Profezie, Rivelazioni

  • La Misericordia Divina nella mia anima - Diario di Santa suor Faustina KowalskaEPUB MOBI HTML
  • L'Araldo del Divino Amore di Santa Gertrude di HelftaEPUB MOBI HTML
  • La vita di Maria della Beata Anna Caterina EmmerickEPUB MOBI HTML
  • La Passione di Nostro Signore della Beata Anna Caterina EmmerickEPUB MOBI HTML
  • Le visioni della Beata Anna Caterina EmmerickEPUB MOBI HTML
  • La Mistica Città di Dio di Suor Maria d'AgredaEPUB MOBI HTML
  • I sogni di San Giovanni BoscoEPUB MOBI HTML
  • Vita di Santa Margherita Maria Alacoque (scritta da lei stessa)EPUB MOBI HTML
  • I primi nove venerdì del mese - la grande promessaEPUB MOBI HTML
  • Diario di Santa Gemma GalganiEPUB MOBI HTML
  • Il diario della Beata Elisabetta Canori MoraEPUB MOBI HTML
  • Il diario mistico di Camilla BraviEPUB MOBI HTML
  • Diario di Louise Marguerite Claret De La ToucheEPUB MOBI HTML
  • Il libro della Grazia speciale - Rivelazioni di Santa Metilde di HackebornEPUB MOBI HTML
  • Le Rivelazioni di Santa Brigida di SveziaEPUB MOBI HTML
  • Amore per amore: diario di Suor Maria Costanza del Sacro CostatoEPUB MOBI HTML
  • Beata Marietta RubattoEPUB MOBI HTML
  • Beato Bartolo LongoEPUB MOBI HTML
  • Colui che parla dal fuoco - Suor Josefa MenendezEPUB MOBI HTML
  • Così lontani, così vicini - Gli angeli nella vita di Santa Gemma GalganiEPUB MOBI HTML
  • Cristo Gesù nella Beata Alexandrina da BalasarEPUB MOBI HTML
  • Il mistero del Sangue di Cristo - Suor Maria Antonietta PrevedelloEPUB MOBI HTML
  • Santa Gertrude Di Helfta di don Giuseppe TomaselliEPUB MOBI HTML
  • Vita della Serva di Dio Edvige CarboniEPUB MOBI HTML
  • Diario di Edvige CarboniEPUB MOBI HTML
  • Rimanete nel mio amore - Suor Benigna Consolata FerreroEPUB MOBI HTML
  • Il Sacro Cuore e il Sacerdozio. Biografia di Madre Luisa Margherita Claret de la ToucheEPUB MOBI HTML
  • Figlia del dolore Madre di amore - Alexandrina Maria da CostaEPUB MOBI HTML
  • Il piccolo nulla - Vita della Beata Maria di Gesu CrocifissoEPUB MOBI HTML
  • Beata Anna Schaffer: Il misterioso quaderno dei sogniEPUB MOBI HTML
  • Beata Chiara bosattaEPUB MOBI HTML
  • Beata Maria Candida dell'EucaristiaEPUB MOBI HTML
  • Fratel Ettore BoschiniEPUB MOBI HTML
  • Il cuore di Gesù al mondo di Suor Maria Consolata BetroneEPUB MOBI HTML
  • Madre Giuseppina BakhitaEPUB MOBI HTML
  • Beata Maria di Gesù Deluil-MartinyEPUB MOBI HTML
  • Serva di Dio Luigina SinapiEPUB MOBI HTML
  • Marie-Julie JahennyEPUB MOBI HTML
  • Marie Le ValleesEPUB MOBI HTML
  • I SS. Cuori di Gesù e di Maria. La salvezza del mondo, le loro apparizioni, promesse e richiesteEPUB MOBI HTML
  • La testimonianza di Gloria PoloEPUB MOBI HTML
  • Chiara Luce BadanoEPUB MOBI HTML
  • Madre Carolina VenturellaEPUB MOBI HTML
  • Madre SperanzaEPUB MOBI HTML

Novissimi

Patristica

  • Scritti dei primi cristiani (Didachè, Lettera a Diogneto, Papia di Gerapoli)EPUB MOBI HTML
  • I padri apostolici (S.Clemente Romano,S.Ignazio di Antiochia,Il Pastore d'Erma, S.Policarpo di Smirne)EPUB MOBI HTML
  • I padri della chiesa: Scritti di Sant'AgostinoEPUB MOBI HTML
  • I padri della chiesa: Sant'Agostino, la città di DioEPUB MOBI HTML
  • I padri della chiesa: Sant'Agostino, le confessioniEPUB MOBI HTML
  • I padri della chiesa: Clemente Alessandrino,Sant'Ambrogio, Sant'Anselmo, San Benedetto,San Cirillo di GerusalemmeEPUB MOBI HTML
  • I padri della chiesa: San Giustino, San Leone Magno, Origene, Cirillo d'Alessandria, San Basilio, Atenagora di Atene, Rufino di Aquileia,Guigo il CertosinoEPUB MOBI HTML
  • I padri della chiesa: San Giovanni CrisostomoEPUB MOBI HTML
  • I padri della chiesa: San Gregorio di NissaEPUB MOBI HTML
  • I padri della chiesa: Quinto Settimio Fiorente TertullianoEPUB MOBI HTML
  • I padri del deserto: Evagrio Pontico, Sant'Antonio AbateEPUB MOBI HTML
  • I padri esicasti : La preghiera del Cuore,Gregorio il sinaita,Niceforo il solitario, San Barsanufio e Giovanni, Pseudo MacarioEPUB MOBI HTML

Sacramenti e vita cristiana

Altri libri

  • La Divina Commedia (Inferno, Purgatorio, Paradiso) di Dante AlighieriEPUB MOBI HTML
  • La storia d'Italia di San Giovanni BoscoEPUB MOBI HTML
  • I testimoni di Geova di Don Vigilio Covi