Arquivo do blog

domingo, 13 de abril de 2014

Le Padre Pio célébrait la Messe en revivant la Passion du Christ.

 



1.Du signe de croix initial jusqu’à l’Offertoire :
Rejoindre Jésus dans son agonie à Gethsémani, le rejoindre dans sa douleur de voir que la Parole du Père, qu’il est venu nous apporter, ne serait pas reçue, ou si mal. Écouter les lectures de la Messe comme si elles nous étaient personnellement adressées.
2. L’Offertoire :
C’est l’arrestation de Jésus : l’« heure » est venue…
3. La Préface :
C’est le chant de louange et de remerciement que Jésus adresse au Père qui lui a permis de parvenir enfin à cette « heure ».
4. De la Prière eucharistique jusqu’à la Consécration :
Rejoindre Jésus dans son emprisonnement, sa flagellation, son couronnement d’épines et son chemin de croix ; lui confier, au Mémento, tous ceux pour qui nous prions spécialement.
5. La Consécration :
C’est, mystiquement, la crucifixion du Seigneur. Rejoindre Jésus en croix et offrir au Père ce sacrifice rédempteur.
6. Le « Par Lui, avec Lui et en Lui » :
Il correspond à la parole de Jésus en croix : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit. » C’est l’acceptation, par le Père, du sacrifice de Jésus. Les hommes ne sont plus séparés, mais unis. C’est pourquoi on récite le Notre Père.
7. La fraction de l’hostie :
C’est le moment de la mort de Jésus.
8. L’intinction :
Le prêtre laisse tomber dans le calice un petit morceau d’hostie. C’est le moment de la Résurrection : le Corps et le Sang de Jésus sont à nouveau réunis. Nous communions au Christ vivant.
9. La bénédiction du prêtre :
Elle marque les fidèles, par la croix, comme un signe distinctif en même temps que comme un bouclier contre les assauts du mal.

SOURCE